Porto Alegre, "un otro mundo e possivel"

Publié le par geshtu

La fanfare, revenue de son petit paradis de l ile de Santa Catharina et déboule fatiguée et "com saudade" (avec nostalgie) dans la ville énorme de Porto Alegre. Le climat avec les gens est bon et nous sommes accueillis dans une école de musique soit un cadre , encore une fois révé.

Par la suite, nous sommes attendus à l alliance française après avoir répété dans un auditorium(rien que ça!) et répondu à une interview du "zero hora"; Ainsi noiuys jouons pour les élèves et pour prouver notre détremination de "Tansmettre le groove à travers le monde "(dixit papa ours), une déambulation s improvise dans une rue voisine qui nous amène jusquºau bar où nous jouons pour trois bourgeoises (qui s épilent, ça m·rase ça m barbe ça m orripile!). Sur le chemin du retour en van, observation: " c set quand meme fou, y a des grilles avec des pointes de 3metres de haut  partout autours des maisons??!" En effet nous sommes dans le quartier chic et toutes ces maisons doivent etre la proie de nombreux vols.

A travers cette observation je crois m apercevoir que nous n avons encore rien vu de cette grande cité modèle pour certains, cruelle pour d autres.

Geshtou

 

Publié dans temoignages

Commenter cet article