de Buenos Aires

Publié le par colin

 
 Les francais en voyage, parait il, aiment a retrouver leurs marques un peu partout ou ils se trouvent...Je peux choquer, mais il y a des cités qui peuvent faire oublier aisement la distance et l´éloignement... Si loin de notre capitale grouillante , bouillante et fumante, tellement opposée en latitude a la ville lumiere, la cite des Porteños semble être une soeur jumelle, une étape obligatoire pour les Parisiens nostalgiques...
 A Buenos Aires, la ville se subit, il faut aller avec, sinon contre, son rythme effréné ses multiples visages: mais derrière ses airs de grande dame élégante et sophistiquée, pointe sa misere et son poids d'inégalités...
 Le hasard nous a permis de fréquenter autant ses "milongas", les salles de tango du Retro, de San Telmo ou les couples anonymes se touvent, s'entrelacent, convulsent jusqu'au bout de la nuit, autant que ses barrios misérables, ou l'on redecouvre la violence de l'exclusion d'une megapole ou l'on croyait s'être réfugiés...
 "La Boca" nous a avalés, avec le consentement de certains ou la réticence des autres, elle restera pour moi une incroyable plongée dans le ventre d'une nation passionée et fière, mais aussi abusée et mise a bas par son passé politique, ses "parrains" gringos et ses voisins voraces.
 
BOZ pour la FANFARAJA
 

Publié dans temoignages

Commenter cet article

veronica 21/09/2005 17:57

Salut!!!!!,comment ca va?, je suis argentine, je ne parle fraces(petite), realmente me encanto su musica y su forma de mostrarla, en buenos aires quedamos muy locos por volver a verlos, esperamos ( aunque sabemos que va aser dificil ), verlos pronto y mantener contacto... Gracias por brindarnos su musica y las risas!!!!, merde!! et merci.